Webcam coquine en direct

Sexe en direct avec une femme sans tabou

Sexe dès le réveil à la nouvelle année

“Oui”, répondit simplement Lucinda.

Bonnie est intervenue. “Lucinda est du Costa Rica, et elle rend visite à sa soeur et à son beau-frère. Le site situation n’est pas, ummm, parfaite, si vous savez ce que je signifie”.

Le matin du Nouvel An partie 1

Une sodomie pour la nouvelle année partie 2

 

“Le mari de ma soeur n’est… pas honorable”, Lucinda liées. “Quand ma soeur n’est pas là, il… prend libertés… fait des demandes… J’ai essayé de parler à ma soeur de cela, mais elle ne me croit pas. Elle dit que si ces choses se produisent, j’invite les. Elle dit que je ne suis pas une véritable sœur et devient en colère quand j’essaie de…”

“Qu’a-t-il fait ?” J’ai demandé.

“Il a attrapé mes… nichons ? Mes nichons ? Tetas…” Elle a fait ses pichets, juste pour être sûr que j’ai bien compris. “Il a déchiré ma blouse !” D’une certaine manière, cela semblait plus important que se faire déchiqueter les seins. “Il… s’est exposé… et m’a attrapé la tête et a essayé de me faire le sucer”.

“Je chercherais bien plus que ça,” je noté.

“Tu n’es pas le mari de ma soeur !” répondit Lucinda.

“Tu comprends que si nous ne sommes pas ensemble quand je suis Je ne peux rien y faire”, ai-je conseillé.

“Oui”, répondit Lucinda d’un signe de tête.

“Plus nous passons de temps ensemble – surtout dans les lieux publics – plus il est probable que vous avec moi pour ramasser. Mona passe TOUT son temps avec moi, tandis que Bonnie dépense moins, mais nous essayons de temps de qualité”. Je soupirai. “Je ne peux pas faire de promesses d’être ramassé, puisque je ne le serai peut-être pas – mais si nous semblons bien faire ensemble, alors je promets que si je AM ramassé et vous êtes avec moi, vous allez…”

Lucinda fait un signe de tête. “C’est tout ce que je peux demander. Je vivrais avec vous ?”

“Euh, ouais…” “J’ai juste eu un lit king size ! Qu’est-ce que Je me demandais : “Plus grand ?

Lucinda, détectant ma réponse tiède, a insisté : “Je fonctionnera…”

“C’est bien”, lui ai-je assuré. “Il y a déjà trois de nous – je me demandais juste la taille du lit”.

“Je dois quitter la maison de ma soeur…”

“Bien sûr”, j’ai accepté. “On va s’arranger.”

“Il doit y avoir un essai de conduite”, intervint Bonnie.

“Absolument !” J’ai accepté. “Tout est basé sur ça de l’exercice physique !”

C’est vrai. Nous l’avons ramenée à la maison et Lucinda n’a pas L’expérience de Bonnie – ou même de Mona – mais elle était énergique, enthousiaste et exotique. Elle avait le yeux bruns, mais les siens ont tenu ce feu qui différait de Celui de Mona. Bonnie lui a appris qu’elle avait beaucoup à apprendre sur les pipes (et j’ai réussi à me tenir les couilles – le fait d’être entretenu régulièrement vous donne l’endurance) puis j’ai fait l’inventaire de l’érogène de Lucinda avant de passer aux choses sérieuses. Elle avait les plus mignonnes petites lèvres de chatte tombantes – et un épais, droite, buisson noir.

Ses poignées d’amour étaient assorties d’un petit rouleau de ventre qui était plus petit que celui de Mona, mais en quelque sorte plus prononcée, et ses seins étaient grands et doux et tendre et s’est affaissé juste un peu. Elle n’était pas techniquement une vierge, mais elle n’était pas là, je me suis détendue, la pénétrer depuis une position debout à côté du lit alors qu’elle est allongée sur le dos, les jambes en l’air côté de ma tête. Cela lui a permis de se presser contre si j’avais l’impression de prendre de l’avance sur elle. Une fois nous étions installés, elle s’est rapidement enthousiasmée – et TRÈS vocal.

Mon espagnol n’est pas assez bon pour vous dire ce qu’elle était mais le ton était clair – elle a adoré ! Joli J’ai vite eu des marques de griffes sur le cul à cause d’elle qui me poussait à effort supplémentaire… Je lui ai fait vingt minutes et par plusieurs orgasmes (là encore, l’endurance induite purement par la pratique) et lorsqu’elle m’a traîné à sec, je a décidé de passer sur le cul, tout en s’assurant qu’elle a compris qu’elle venait à une date ultérieure.

Puis Bonnie a demandé à Mona de vérifier ses compétences linguistiques – deux orgasmes en valeur. On peut dire que Mona l’aimait bien langue beaucoup sans se mettre dans la face de quelqu’un et demander. Le temps que nous nous calions tous les quatre ensemble pour dormir sur mon grand lit bondé, le Les bulletins de notes étaient arrivés et Lucinda a réussi.

Le lendemain matin, nous avons donc ramené Lucinda chez elle des sœurs pour rassembler ses affaires. Hoo Boy, quel altercation ! Dès le début, les deux étaient s’y attaquer, marteau et pinces, en mitrailleuse LOUD Espagnol – Je n’ai pas compris un mot, mais vous ont probablement dû être en vitesse pour le déchiffrer, en tout cas, puisque les syllabes sortaient toutes, “Braaap !” comme les rafales d’un mini-canon. Ajoutez le bras… des signes de la main et de l’histrionisme et c’était tout un spectacle !

Nous avons probablement eu de la chance que le mari soit au travail. La sœur de Lucinda l’a aidée à déménager – si vous appelez en jetant des doubles brassées de ses affaires sous le porche A l’aide ! J’étais tout aussi heureux de ne pas avoir à aller à l’intérieur… Mona et moi sommes partis travailler une fois que c’était de montrer que l’endroit était sur le point d’être nettoyé en laissant Bonnie aider Lucinda à s’installer.

Le soir venu, tout était prêt ; Bonnie et Lucinda sont venues pour rencontrer Mona et moi au travail et nous sommes sortis – quelque chose nous le faisions de plus en plus souvent, car cela augmentait nos chances d’être ramassé. Les choses se sont arrangées en un cycle pour Mona et moi, nous allions dans ma voiture, et Bonnie déposait Lucinda plus tard en route pour son service à la le fast food où elle travaillait, puis nous allions tous à la maison ensemble vers neuf heures quand Lucinda est descendue – ou rencontrer Bonnie dans un restaurant quelque part.

Le seul vrai problème était l’espace pour les lits – quatre en un seul morceau. La taille était serrée, mais les filles ont réalisé que sans moi dire quoi que ce soit que je devais avoir un bureau, donc ils a développé une sorte de rotation entre eux, où l’un des ils ont pris le canapé. Je n’ai pas demandé comment ils travaillaient de l’entreprise, en réalisant sans y penser que c’était probablement obscurs – certaines choses que vous laissez aux femmes et ne pas déconner avec, vous savez ?

Ça a duré jusqu’à ce que j’obtienne l’augmentation pour Mona productivité ; immédiatement après, j’ai commencé à obtenir de douces allusions au fait que nous avions besoin d’une plus grande place, alors nous avons le déménagement dans un trois pièces plus grand mais moins opulent un lieu plus proche du travail – et j’ai commencé à m’inquiéter. Même avec l’augmentation et le changement d’affectation Bonnie et Lucinda de leur emploi, il semble que plus d’argent soit sortir que d’entrer – ce n’était pas grand chose, mais c’était un drainage constant des choses. Le point positif est que maintenant – ou peut-être deux – de mes dames pourraient dormir dans un vrai Nous avons tous eu un peu plus d’espace dans notre lit dans une chambre séparée.

Puis, à l’automne, Lucinda a été licenciée – et je a finalement réalisé que lorsque Bonnie avait décrit La situation de Lucinda cette première nuit, elle avait doucement a laissé entendre que ses papiers n’étaient pas bons – et c’était parti juste au-dessus de ma tête…

Cela aurait arrêté certaines personnes, mais Lucinda avait une une éthique de travail intégrée ; elle est sortie dans les rues dans le quartier et a obtenu trois concerts distincts faire des travaux réguliers de nettoyage et d’entretien ménager – jours, qui a permis de déplacer le dîner à une date antérieure. Elle a même réussi pour trouver le débordement, et l’a passé à Bonnie, qui a qui gagne plus d’argent que le restaurant de hamburgers.

Les riches s’attendaient à ce que Lucinda soit une clandestine – cela signifiait ils pourraient lui faire payer un salaire plus élevé qu’un domestique d’un service de nettoyage. Ils ont tous les deux mis leurs têtes ensemble à un moment donné et ont acheté des uniformes de deux variétés : le type domestique gris terne et le les petits tabliers blancs et les emplois français sexy en noir et les jupes encore plus petites.

Je n’étais pas sûr pour Lucinda, mais j’étais presque sûr Bonnie proposait des pipes comme élément de sa liste de les services domestiques ; je n’ai pas demandé. Nous étions dans le noir et, plus important encore, pourrait se permettre de sortir plus et être disponible en public pour un ramassage. Nous tous étaient généralement sans emploi à la même époque, qui nous permettent de sortir pour manger, faire des courses ou aller des films ou autre chose pendant les heures de grande écoute.

Nous avions de petites tactiques pour garder les fous de Earth First de détecter un type avec trois femmes ; je courrais avec l’un en couple et les deux autres seraient accrochés ensemble dans le voisinage immédiat, par exemple. Quelques mètres de la distance entre les paires dans un centre commercial ou la manutention Le fait de faire ses courses dans différentes allées a fait toute la différence.

Si nous allions au cinéma, je m’asseyais avec mon bras autour d’UN femme, pas deux – je pourrais changer à un moment donné sans s’inquiéter trop. Les filles se levaient et allaient à la Ladies’ Room et revenez vous asseoir dans un autre sans attirer l’attention. Bonnie était généralement l’instigatrice de ces techniques, ce qui n’a fait que renforcer sa position de “garce de tête”.

Cela nous a permis de tenir jusqu’à récemment, quand une nana du pool de secrétaires s’est présenté pour déposer l’un des ces “dérogations pour harcèlement sexuel” et me montrer qu’elle a rasé sa chatte en soulevant sa jupe. Mona regarda, amusé, et quand j’ai jeté la chose dans le tiroir après le départ de la jeune fille, Mona est entrée et a creusé la pile et a dit : “Pourquoi ne les regardez-vous jamais ? Vous doivent remplir un quatrième créneau…”

Chapitre 3

Je l’ai regardée et j’ai dit : “Encore une fois, une la chatte me mettrait probablement dans ma tombe !” Quand vous commencez à vous réjouir de NE PAS baiser, vous êtes DÉFINITIVEMENT Je le savais quand j’ai été pris, augmentation augmenterait à la fois mon intérêt et mon mais ici et maintenant, je servais trois femmes régulièrement – et j’ai dû prendre un jour de congé en quatre afin de faire un bon travail ! Remplir ce quatrième jour avec une autre entaille affamée partirait probablement Je suis anémique, au moins, car je poussais de grandes quantités de protéines dans ma bite de façon régulière. La chatte, c’est des choses merveilleuses ; avoir trop de choses pour pouvoir l’apprécier à sa juste valeur est, eh bien, triste.

“Peut-être que vous devriez chercher autre chose, alors,” Mona a répondu, et a commencé à fouiller dans les formulaires. Les formulaires eux-mêmes ne signifiaient rien, bien sûr – ce n’étaient que des libérations. J’étais dans la niche avec les RH pour avoir été la raison visible de quelques des changements de politique, le premier étant celui qu’ils ont dû mis ensemble pour subir la présence de Mona sur place sous ma et la seconde étant l’ensemble des relations sexuelles. de renonciation au harcèlement.

Les RH ont fait signer à Mona et à moi des formulaires qui indiquent clairement que la société ne lui devait rien – ils n’étaient pas obligés de la payer ou quoi que ce soit, ils lui a permis d’être là – et j’étais responsable de elle. Elle a dû signer un accord de non-divulgation, blablabla, bla, bla… Bien que ce ne soit pas la lettre du Mona pouvait voir tout ce que je faisais et cela signifiait qu’elle pouvait aider, même si elle n’était pas obligée à plus que ce que la société était autorisée à la payer. Rester assis à s’ennuyer ne lui convenait pas, et bientôt, elle a “aidé” plus que certains les employés salariés.

Les dérogations pour harcèlement sexuel n’étaient pas VRAIMENT de ma faute, bien qu’ils aient couvert Mona et qu’elle en ait signé un ; ils venaient, de toute façon, comme un moyen plus ou moins nécessaire changement. Nous avons dû assister à un briefing du service juridique et des RH et signer un document qui dit que nous savons sur les dérogations.

Une salope des RH (ok, si vous êtes aux RH et que vous êtes offensé, je m’excuse, mais pour chaque personne des RH que j’ai rencontré qui avait un peu de bon sens et qui s’intéressait vraiment aux gens, j’ai a rencontré trois personnes qui ont adopté toutes les idées stupides du livre et a fait des conneries comme les exigences de l’emploi qui précisait une expérience de dix ans avec un produit qui était sorti pour deux. Si vous êtes dans le groupe un, je s’excuser humblement ; si vous êtes dans le groupe deux, allez vous faire voir ) s’est levé et a déclamé sur la question pendant un moment en termes qui indiquaient qu’elle ne voulait pas langue sale rendant les choses compréhensibles, puis le gars du service juridique s’est levé et a gagné sa vie en en parvenant à le garder propre tout en clarifiant les choses pour le plus dense d’entre nous.

“Fondamentalement, le marché était que les codes vestimentaires de la société, politiques de fraternisation, bla, bla, bla, a continué à être en place – mais vous POUVEZ vous en retirer. Si vous le faisiez, le n’était pas responsable de quelque manière que ce soit. “Mesdames et Messieurs”, comme il l’a dit, “Si vous signez un et choisir de porter des vêtements qui affichent une caractéristique sexuelle sur les biens de l’entreprise, vous devez n’oubliez pas que vous l’exposez à TOUTE personne, et non juste une ou deux personnes de votre choix. Cela signifie que que N’IMPORTE QUI peut examiner ou commenter les caractéristique, et vous renoncez au droit de vous plaindre à ce sujet. Les règles sont délibérément permissives, jusqu’à et incluant des actes sexuels réels.

“Non” signifie “pas de contact sexuel non désiré” et continue d’être illégale – mais la société n’est PAS responsable de quelque manière que ce soit ; vous devez contacter les services répressifs si vous souhaitez déposer une plainte contre un individu qui vous viole ; vous renoncer à tout droit d’action civile contre la société pour vous permettant de poursuivre votre identité sexuelle. Avez-vous tous comprennent ça ?”

Plusieurs personnes présentes semblaient embrouillées, dit-il, “Laissez-moi vous donner un exemple.

“Disons qu’une jeune femme de Sales remarque que son le buste lui attire une certaine attention, et elle détermine que son quota de ventes sera plus facilement rempli si elle l’avale. Pour ce faire, elle doit signer l’une des ces dérogations, et si elle le fait et qu’elle passe l’entrepôt et obtient des sifflets de loup, ce qui n’est PAS les motifs d’une plainte pour harcèlement sexuel. Malgré le fait que que son exposition est destinée aux clients, si le personnel de l’entrepôt y est exposé, ils sont libres de faire des commentaires sur sa taille et ainsi de suite, soit favorablement, soit défavorablement.

“Si cette jeune femme ne veut pas que le personnel de l’entrepôt voir et commenter son buste, elle doit le couvrir ne pas s’attendre à ce que le personnel de l’entrepôt fasse semblant d’ignorer l’a. Si l’on monte d’un cran, la jeune femme pourrait même permettre à d’autres personnes de caresser son buste si elle le souhaite, en et à des moments qui n’interfèrent pas avec les opérations de l’entreprise. Si une personne décide de faire donc SANS la permission de la jeune femme, les autorités devrait être appelé et l’agression signalée.

La société n’a PAS pour mission de déterminer la la culpabilité ou l’innocence de toute partie impliquée dans une telle affaire et toutes les conséquences se limiteront à celles imposées par le système juridique. En signant la renonciation, les jeunes dame absout la société de toute responsabilité dans la l’entreprise n’est ni pénalement ni civilement responsable des situations où la politique de l’entreprise autoriser la libre expression sexuelle conduit à des situations fâcheuses résultats”.

L’avocat a regardé autour de lui et a soupiré. “Pour être un peu plus graphique, si vous exposez vos seins et un vieil homme sale les yeux et bave, dur. Si vous ne les voulez pas vu par lui, les couvrir en sa présence. S’il insiste si vous vous sentez mal, appelez les flics – n’embêtez pas HR. Ne vous attendez pas à ce que nous le renvoyions si vous ne gagnez pas votre d’agression et il ne va pas en prison – même pas s’attendent à ce que nous le suspendions, avec ou sans solde, pendant que l’incident passe devant les tribunaux. Franchement, si vous signez l’un d’entre eux, cela va nuire à votre capacité pour gagner une affaire de viol”.

Une femme à l’arrière a levé la main. “Et si je ne signer une renonciation et je ne veux pas voir…”

L’avocat a pincé ses lèvres. “Nous nous en occuperons dans le de la manière la moins perturbatrice possible. Voir votre supérieur hiérarchique pour les sièges de remplacement, par exemple. Je cherche un cas extrême pour cela, alors supportez-moi. Si un gentleman vous expose ses organes génitaux et vous le trouvez de mauvais goût, détournez le regard. Si cela ne fonctionne pas, pointez et le rire pourrait…” Ça a fait rire. “S’il est persistant, discutez-en avec votre supérieur hiérarchique – sans doute la productivité de l’individu est en baisse s’il fait signe ses parties intimes sous votre nez de façon régulière. S’il EST votre supérieur hiérarchique, n’hésitez pas à en discuter avec SON ou avec les RH”.

Il a regardé autour de lui. “Nous attendons une certaine tolérance de la part de ceux qui ne signent pas de renonciation – et nous attendons un effort décorum de ceux qui le font. Un comportement extrême entraînera vous avez pris des mesures disciplinaires parce qu’il est perturbateur – je recommandent d’éviter toute activité sexuelle réelle dans les cubes. Nous allons chercher des lieux à désigner ; pour l’instant, Les salles de repos sont probablement votre meilleure option. Assurez-vous que votre le patron et les collègues ne seront pas trop angoissés à ce sujet avant de venir travailler nu – c’est la Il faut être poli. Et s’amuser avec quelqu’un qui n’a pas a signé une renonciation et n’est pas intéressé EST sexuel harcèlement et SERA traité, même s’il n’est pas dans une tolérance zéro”.

Il a jeté un nouveau coup d’œil. “Deux ou trois choses : Soit ce truc est allumé ou éteint. Si lundi, Brenda X s’accroche ses seins nus dans votre visage et vous les câlinez, puis le mardi, elle recommence, mais vous n’êtes pas intéressé parce que vous avez découvert lundi qu’elle avait des implants, alors le mercredi, elle revient, n’allez pas aux RH, renonciation ou pas de dérogation. Ce que vous avez, c’est une problème relationnel, et non un problème de harcèlement sexuel ; vous avez renoncé à votre droit de déposer une plainte lorsque vous a senti Brenda debout lundi.

“Si Betty se présente jeudi pour voir si tu as du sang dans vos veines, alors vous avez une plainte contre Betty – SI vous ne la testez pas, conduisez-la. Une autre note – si vous vous habiller comme si vous aviez signé une renonciation, vous attendre à être traité comme si vous aviez signé une renonciation. N’allez pas courir aux RH parce que vous vous êtes exposé et avez été commenté, mais n’ont pas signé de renonciation – rentrez chez vous et changez des vêtements, ou signer une décharge ; c’est ce que vous dira le RH à faire. Sommes-nous clairs ? Je serai disponible pour répondre questions individuelles”. Il sourit. “En fait, je vais apprécier il”.

Donc, quoi qu’il en soit, Mona commence à passer par les dérogations ; il n’y avait aucune obligation pour quiconque de donner à tout le monde une copie du formulaire, mais ce sont les filles qui l’ont fait. Il y avait des petits autocollants que vous pouviez mettre dans votre cube qui disait “Zone d’expression libre” pour clarifier les choses – mais je m’écarte du sujet, encore une fois… Le fait est que quelqu’un a a généré un petit formulaire autocollant qui vous a permis coller une “annonce personnelle” sur la dérogation, en disant à la que non seulement il était sûr de jouer, mais aussi comment intéressé la fille était et dans quoi.

La chose avait été écrite langue dans la joue, avec des entrées comme : “Sexe : (Encerclez toutes les mentions applicables) Homme Femme Hermaphrodite Transsexuel” et “Préférence : Je le suis : Hétéro Gay Bi Indécis” et “Pratiques : Je le fais : Oral Groupes anals Motards Chiens interraciaux BDSM – Quoi que vous tell me to do” (ce dernier était un choix populaire).

Les filles les ont quand même remplies, y compris le des blagues évidentes. Les caractéristiques physiques étaient dessus, aussi, ainsi que les coordonnées, un peu d’espace pour une note de texte libre – généralement un come-on. J’ai lu un tas pour s’amuser, mais rien n’était resté en suspens. Mona les a parcourus, avec de nombreux rires, tandis que je a résolu le problème d’imprimante de quelqu’un, et l’a séparé en deux piles.

“C’est la personne adulte”, m’a-t-elle dit, “et ça c’est juste les personnes”. La première pile contenait le vaste la majorité des formulaires ; le second s’est avéré n’être un. J’ai choisi le “personnel”. La note adhésive était rempli méticuleusement, en fournissant même des informations n’a rien d’impressionnant, comme le fait que son le rapport taille/poids n’était pas très bon (il n’était pas horrible non plus, mais elle n’allait pas être un maillot de bain modèle).

La plupart des poussins ont rempli les bonnes parties et ont laissé de côté les mauvaise, comme celle qui a rempli le fait qu’elle avait 44DD seins, mais a réussi à ne pas mentionner le fait que Elle mesurait 1,80 m et pesait 80 kg. Brun cheveux, yeux bruns, lunettes, 38D… rien ne semblait impressionnant. Mais elle n’avait rien écrit dans le texte mais, “Veuillez voir la lettre”, – pas de réponse ou quelque chose comme ça. J’ai regardé le morceau de papier accroché à la renonciation et à la note autocollante :

Cher Peter (les gens qui me connaissent m’appellent Pete – mais elle ne l’a pas fait),

Je ne sais pas pourquoi je m’embête avec ça, mais vous semblez comme un gars sympa et je suis un peu désespéré, donc je Je me suis dit que ça valait la peine d’essayer.

Il n’y a rien de spécial chez moi ; mes amies disent Je suis invisible – et les mecs ne me voient pas, donc ça doit être vrai. J’ai trente ans, et j’ai deux petites filles – Caitlin et Karen – et un petit garçon – Mark – et moi les aiment à mort et feraient tout pour les garder d’être mangé par les essaims.

Je crois que j’ai les mécanismes du sexe en main – enfin, la partie “faire des bébés”, en tout cas, puisque je n’ai pas pu pour s’accrocher à un mari. J’apprendrais à faire n’importe quoi Mais vous voulez, je vous le promets ! J’ai mon enseignement et aimerait gérer une garderie ou un centre de maternelle, mais pour l’instant je dois travailler ici pour mettre la nourriture sur la table. Mon score CAP est de 5,4 et le Les abonnés sont…

(Elle a poursuivi en les détaillant – les codes sur la carte et les chiffres – ce que personne d’autre n’avait jamais fait, à ma connaissance. Je me suis rendu sur le site d’examen de la PAC et les a consultés – le sexe était au milieu de la route, l’auto Sa dépendance était un peu faible, l’image qu’elle avait d’elle-même était assez pauvre, mais son intelligence était élevée et ses résultats en tant que parent se situaient bien au-dessus du soixante-dixième percentile). Je continue à lire :

Si vous êtes intéressé à nous sauver, moi et mon les enfants, je ferai tout ce que je peux pour vous rendre heureux a fait.

Sincèrement,

Grace Murphy

“Pas mal, hein ?” a déclaré Mona. “Tu la connais ?”

“Non.” J’y ai pensé. “Je ne pense pas avoir vu celle-là entrer ; je ne me souviens certainement pas de l’avoir lu auparavant”.

Mona a fait un signe de tête. “Je parie qu’elle l’a apporté un jour où tu n’étaient pas là”.

“Probablement”, j’ai accepté.

“Alors, où est-elle ?”

J’ai cherché Grace dans l’annuaire des employés. “Client Service – le centre d’appel”. J’ai fait une grimace. Des filles qui s’est assis sur son cul et a répondu au téléphone toute la journée a veillé d’en avoir de grandes. Le service clientèle a couru vers de jolies des poussins de bonne taille. Le fait de devoir passer toute la journée à parler avec Les clients furieux n’ont pas aidé à améliorer leur image de soi non plus, apparemment. D’après mes observations (certes lointaines), la moitié d’entre eux fumaient – à l’époque où tout le monde savait que c’était mauvais pour vous – et le vaste La majorité d’entre eux semblaient avoir noyé leur chagrin dans une un pot de glace en pâte à biscuits au moins une fois par semaine. J’ai pensé : “Ah, eh bien… “Allons là-bas à déjeuner”.

Grace était invisible ; il a fallu trois passages à travers le cube farm pour la retrouver. Le mien était un visage connu, donc nous a également attiré l’attention, ce qui n’a rien plus facile. Mona a marmonné : “Peut-être qu’elle est en vacances – c’est EST la semaine qui suit Noël”, après le deuxième passage, mais les données de fréquentation indiquaient que Grace était là, donc je j’ai secoué la tête et je suis retourné plonger.

Les photos des enfants et l’art du crayon sont ce qui a finalement attiré mon attention. La plaque de Grace avait apparemment tombé – il était posé à plat sur son bureau, à moitié coincé sous certains papiers – mais il y avait 5 x 7 encadrés des photos d’un couple de petits renonciataires blonds et d’un garçon dans un équipage coupé avec des dents de devant manquantes et colorées des photos de “Momy” sur les murs du cube ; quand Je me suis arrêté pour les regarder, j’ai découvert la plaque. Grace était au téléphone et me disait : “Je m’excuse, Monsieur, pour l’échec de la livraison – pourriez-vous me donner l’ordre pour que je puisse le suivre” ?

En écoutant Grace découvrir que l’imbécile avait a fait marche arrière sur une transaction en ligne et ne pense qu’il produit commandé, je l’ai regardée par derrière. Elle était définitivement en forme de poire, mais pas aussi disproportionnée que Mona. Les vêtements qu’elle portait étaient conçus pour cacher un éléphant – mais elle n’en était pas vraiment un. C’était tout assez standard – cheveux bruns de souris tirés en arrière dans un queue de cheval avec des petits frisottis qui s’échappent au niveau du cou (je suis un pigeon pour ça, en fait – ça me donne envie d’embrasser le cou), les lunettes, la peau claire.

Les ongles des doigts et des orteils ont été bien soignés, en clair laque et cette bande blanche – je crois qu’ils appellent cela un La “manucure française”, c’est-à-dire les pieds de la toujours- populaire (pas pour moi, mais apparemment parmi les femmes de tous âges, partout) des tongs en caoutchouc. Il y avait probablement treize variantes de son type de base en vue – mais la plupart seraient plus grands ou moins propres ou ont Il y a autre chose qui se passe.

Grace a dit : “Merci, Monsieur. Buh-bye !” et a piqué le le bouton de raccrochage du téléphone avec un stylo et nous a fait tourner, surpris. “Oh !”

Il n’y avait rien d’exposé ; le soutien-gorge qu’elle portait ont pressé sur elle une paire de poids de plomb de cinq livres poitrine. Elle portait un chemisier à col rond et un pull boutonné à l’encolure, donc le timbre-poste- de la peau qu’elle avait exposée, encadrée d’une petite collier et pas de décolleté du tout. Mais j’avais été vendue à les photos d’enfants donc, avec mon flair habituellement débonnaire, je s’est écrié : “Grace ? Que faites-vous pour le Nouvel An ?

Alors que Grace marchait sur la pointe des pieds dans la neige, sur ses talons, au au fond de mon petit harem, je me suis dit qu’elle était probablement en portant ou en transportant des affaires de trois puits c’est-à-dire les petites amies – et malgré le fait que probablement aucun d’entre eux ne pouvait s’habiller, elle s’était à mi-chemin de l’apparence décente. Les veaux exposés en dessous d’elle la jupe était un peu lourde, mais pas mal, et les chevilles étaient décents. Grace DID avait un décolleté – un truc mou – et il a été exposé ce soir.

Plus tôt dans la soirée, au cours du dîner et de la danse et le champagne, nous l’avions interviewée tous les trois, les filles qui veulent savoir si elle peut être bi, et en quête de son expérience. Elle était vaste, d’une point de vue de l’expérimentation ; dans son désespoir son mari, elle avait appris à avoir la gorge profonde et anal et s’était même balancé – mais il était parti quand même.

Quand j’ai demandé un échantillon, c’est elle qui a le plus belle teinte de rose – mais elle a remonté son étroite jupe à paillettes et s’est approché de ma chaise en rampant et a ouvert mon pantalon et a procédé à la preuve qu’elle avait pratiqué C’est largement le cas. Bonnie, qui est descendue avec elle, a donné elle le signe de tête dans les trente premières secondes – mais j’étais Je le ressens et j’avais MON opinion avant cela. Même si elle était un enculé mort – et j’en doutais – nous avions d’autres utilise pour elle dans la vue d’ensemble des choses. Dans ma position en tenant Mona sous mon épaule gauche, je regardais elle s’est rangée entre Bonnie et Lucinda et a fait un signe de tête à moi-même. Oui, elle y allait.

Je me suis retourné et j’ai demandé au Marine – je savais maintenant qu’il n’était pas un flic – “C’est assez vaste – quelle est la mise en page ?”

“Les coussins de transport sont dans les remorques”, a-t-il répondu. Le Les tentes sont destinées aux vrais ivrognes et aux futurs concubines – vous n’aurez évidemment pas besoin de visiter le tente, mais certains gars le font. Les filles qu’on ramasse, on leur dit ce qui est et les laisser choisir s’ils veulent que la tente de ramassage ou non – ivre ou sobre. Les gars le sont, eh bien, une sorte de cas par cas. Les ivrognes vont à la tente des ivrognes – et en prison, lorsqu’il se remplit – mais les parrains peut le visiter, sans le laisser paraître. Les gars sobres, eh bien, nous utiliser notre meilleur jugement en offrant la tente de ramassage. Les sponsors, bien sûr, sont informés, ivres ou sobres”.

Il a touché son chapeau “Smokey Bear”. “Attendez ici avec ces gars”, a-t-il déclaré en nous conduisant à un groupe de trois ou quatre autres gars avec un couple d’apparence confuse les filles à la traîne, “et quelqu’un viendra vous chercher et vous emmènent sur les plateformes de transport”.

J’ai regardé le Marine qui a arrêté le gars dans la voie centrale à côté de moi est passée à un plus court, VRAI flic et est allé parler tranquillement à la femme qu’il était avec. De toute évidence, le type n’était pas un sponsor. Il était également un peu belliqueux, mais le soldat a commencé à demander sur les tests de sobriété.

“Bien sûr que je ne vais pas consentir à cela !” a couru. “Je ne renonce pas à mes droits !” J’ai roulé ma yeux. Je pouvais dire qu’il était éclairé d’ici, mais le Le soldat s’est contenté de tests sur le terrain – le toucher du nez et des trucs en ligne droite. Cela a duré quelques secondes avant que la fille avec qui il était n’explose, “Mickey ! Il s’agit d’une ramassage !”

“Quoi ? C’est vrai ?” Mickey était instantanément TRES en colère ! “Tu les salauds !” Il a tendu la main derrière son dos et j’ai vu du métal ; il y avait un ZAP ! – mais il y avait aussi assez de coups de feu pour soutenir un peloton d’exécution, dont un de moi et une de Bonnie. Le flic se tenait là, comme s’il était sur le point de chier dans son pantalon – il s’était trop approché à Mickey et aurait facilement pu être perforé par la une réponse vigilante !

“S’il vous plaît, ne refaites plus ça !” a-t-il déclaré. Trois ou quatre d’entre nous ont marmonné : “Désolé !” Pendant ce temps, Mickey se vidait de son sang dans la neige. La petite amie de Mickey faisait des allers et retours pendant un certain temps, mais a fini par s’éloigner vers la tente de ramassage.

Le marine est revenu et a souligné la position du flic. “S’il vous plaît, permettez-nous de gérer les perturbations, au moins dans un premier temps”.

Nous avons tous promis de nous retirer. Plusieurs autres voitures dans le champ visuel devait être rapidement vidée et la Les occupants ont fouillé et se sont calmés. “Qu’est-ce qui se passe avec le petite amie ?” J’ai demandé.

“Elle est… soumissionnable”, a répondu le Marine. “C’était elle… l’homme, elle lui était donc fidèle – au point de laisser il connaissait la mise en place, sachant qu’il avait la Terre d’abord d’une manière ou d’une autre. Mais elle n’était pas de la matière de Earth First et une fois il était parti, elle n’avait pas besoin de faire semblant. Elle cherchera un nouveau propriétaire, d’une manière ou d’une autre autre”.

Puis la merde a frappé le ventilateur. Quatre rangées derrière, quatre gars a éclaté d’un 4×4 équipé d’armes automatiques, alerté par Mickey est mort et a commencé à illuminer l’endroit. “Merde ! A terre ! Tirez !” J’ai attrapé mes deux filles les plus proches et Bonnie a attrapé Grace et nous sommes tombés à terre, puis Bonnie et j’ai commencé à poivrer les terroristes. C’était encore quatre à quinze probablement, dont six ont augmenté les Marines – mais la surprise a permis aux méchants de s’en sortir blessés, y compris le parrain à côté de moi – et Grace !

“Elle saigne !” Mona a pleuré.

“Médecin !” cria le Marine. Deux types se sont précipités des tubes qui flottaient d’eux-mêmes ; l’un d’entre eux a regardé le gars à côté de moi, puis m’a demandé de l’aider le gars dans le tube pendant que l’autre demandait aux filles pour aider avec Grace. Naturellement, j’étais un peu distrait pendant que j’assistais à l’ascenseur ; le médecin s’occuper de Grace a dit : “Ne vous inquiétez pas – elle va et nous avons tous respiré.

Une fois qu’ils étaient tous les deux chargés, notre Marine a dit : “Suivez les médecins – ils vous emmèneront au bateau !” Nous avons fait à travers la neige jusqu’aux remorques, s’inquiéter de Grace éclipsant à peu près tout le reste. En conséquence, je ne s’est pas arrêté à la porte pour jeter un dernier regard sur ma maison monde à partir du sol ; le médecin a demandé : “Vous avez tout le monde ?” J’ai hoché la tête, et il a dit : “Entrez dans la faisceau…”

Le matin du Nouvel An partie 1

Une sodomie pour la nouvelle année partie 2

 

salope bien baisée au nouvel an

© Copyright 2019 https://miss-couine.com/ - Tous droits réservés